Accéder au contenu principal

test du jeu X-Men Origins : Wolverine - suite

Suite de notre chronique du jeu X-Men Origins : Wolverine
 

Au fil des niveaux, nous constatons que cela ne dure pas et nos tactiques préférées du coup de griffes dans le ventre ou de la clé de bras ne sont plus aussi efficaces. En effet, notre premier combat contre une grosse bête en goudron nous prouve l’habileté avec laquelle il faut arriver à maitriser les combos de Wolvie.
Nous nous sommes rendus compte que les compétences et « atouts » sélectionnables changeaient réellement la manière de diriger les attaques et surtout de réaliser des chorégraphies de combats complètement différentes. 
Ne sachant comment nommer ces combos, nous vous laisserons remettre les noms aux bonnes attaques :
  • Des coups de pieds partout en tournant : le coup de la torpille
  • Un gros monstre balourd et lent qui vous arrête entre ses deux mains : la tapette à mouche.

Les modes dans  le jeu X-Men Origins : Wolverine

A noter, un joli mode "lunge" ou aussi appelé "fente", actionné par les mini gâchettes RB et LB, qui permet de sauter d'ennemi en ennemi assénant ici et là quelques "shlicks" fatals. Au grand malheur de ses assaillants, Wolverine peut cibler et les « locker » de loin ce qui lui permet d’effectuer des sauts d’attaques, une espèce de compulsion d’accélération qui vous propulse vers les ennemis pour les arracher, les déchiqueter, les démonter pour en laisser des lambeaux de peau.

Effectivement, vous serez fréquemment assaillis par des hordes d’ennemis très énervés ! Il vous sera donc indispensable d’utiliser le décor afin de vous débarrasser d’eux sans risquer votre peau : nous avons notamment testé la possibilité de planter les ennemis dans des pieux, c’est très gore et ça détend !
Car c’est bien sur cet aspect qu’il faut insister : le jeu n’a pas l’étiquette « version non censurée » pour rien. C’est bien dégueu. A base de griffures détripantes, d’empalements sur des troncs ou de cisaillements gratuits, ce jeu insiste sur ce côté "sauvage" du personnage, profédemment imprégné de la violence animale. Sauvage le Wolverine !

Jouabilité : bonnes nouvelles

Le jeu ne contient aucun QTE (Quick Time Event) ce qui permet d’éviter tous les moments de saccades que vous avez principalement pu apercevoir dans Ninja Blade (encore), jeu bourré de QTE. En revanche, afin de rendre les scènes de combats spectaculaires et pour que le joueur puisse s’immerger totalement dans l’action, sont utilisés de nombreux ralentis, mouvements de caméra, travellings, zoom, ect.
Ceux-ci seront très courts afin que le joueur se sente toujours impliqué dans l’action et ne se place pas en tant que simple spectateur.
C’est un fait. L’action maintient en tension.

Contrairement à ce que certains peuvent penser (je vous entends d’ici !), tous ces effets de ralentis ne sont pas scriptés, toute action entraine une réaction spontanée. Idem pour les impacts de balles sur le corps de Wolverine , si la balle atterri sur son bras gauche, il aura une plaie sur le bras gauche précisément à cet endroit (oui, oui, oui ! Très précisément !).
Vous remarquerez également les poses de beau gosse lors du départ du mode « fente » ou le fait que le perso récupère son tee-shirt à chaque fois qu’il passe un level (Même en plein combat et criblé de balles, Wolvie a toujours un marcel dans la poche).

Vous aurez l’impression parfois de faire du TombRaider à travers la jungle, au début, en sautant de liane et liane afin de trouver une sortie. Mais ne vous inquiétez pas, le petit Wolvie a ce qu’on appelle le mode « sauvage » enclenché en orientant le pad vers le haut, vous retrouverez facilement votre route et/ou les ennemis à titiller du bout de vos ongles métalliques.
On note tout de même la présence de certaines mises en scène afin d’assurer bien entendu un rythme dans le jeu et une complémentarité avec le film. Ce jeu n’est pas présenté comme « le jeu du film » mais plutôt comme un prolongement avec une affirmation de graphismes proches des "Comics".
Quant à la question de la durée de vie du jeu, elle a bien entendue été évoquée. Elle est estimée à 12-14h pour un joueur moyen et à 6-7h pour un gros gamer. Forcément, une durée de vie dépend de plusieurs facteurs, tout le monde n’a pas la même approche du jeu vidéo, le même temps de jeu quotidien, les mêmes capacités d’adaptation aux jeux (si si, ça compte !) etc. Il existera 3 niveaux de jeu différents : facile, normal et un difficile. Toutefois, la difficulté la plus élevée ne sera accessible qu’une fois le mode normal achevé.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Avis sur Cars 2 sur PlayStation 3 - test

Il y a quelques jours déjà, on nous a fait parvenir un exemplaire de Cars 2 sur PlayStation 3. Après avoir eu le temps de bien tester le jeu, je dois dire que je suis allé de surprise en surprise tout au long du jeu et jusqu’à la fin. Éditeur : Disney Interactive Sortie française : 23 juin 2011 Voix version originale sous-titrées PEGI 7 Cars 2 est une vrai surprise de mon côté et je dois dire que j'ai bien accroché. Je crois bien que je vais même essayer d'en avoir le platine. Lorsqu'on me l'a fait parvenir, j'étais plutôt septique mais une fois le jeu dans la console on change rapidement d'avis et on savoure Cars 2. Je ne suis pas fan de la licence mais je dois dire que le jeu est toujours aussi décalé que le film. Graphismes Sur ce point j'ai été très surpris par le jeu. Il est plutôt joli, les décors sont très variés et colorés, et grâce à ça l'univers du film ressort bien. De plus, le jeu vient se doter de quelques cinématiques elles aussi plutôt j…

Avis sur le jeu Army of Two : The 40th Day

Je trouve qu’il est difficile de savoir si c’est parce qu’on n’aime pas un style de jeu qu’on est nul dans ce style ou bien le contraire. Toujours est-il que depuis ma première tentative au début des années 90 sur des jeux comme Doom ou Wolfenstein 3D (en attendant les crédits fifa ) , je sais que je ne suis réellement pas un fan de jeu de tir à la première ou à la troisième personne. Cela dit, afin de voir si mon jugement et mon niveau pouvaient changer avec une manette de PS3 entre les mains, je me suis proposé pour faire la critique de Army of Two : The 40th Day d’Electronic Arts Montréal.
Comme son nom l’indique et comme c’était le cas dans le jeu original, Army of Two: The 40th Day est un jeu basé sur deux personnages différents du nom de Salem et Rios. La simplicité est vraiment le maître mot dans ce jeu. Le concept, d’abord, où vous êtes deux gars lourdement armés qui font équipe. L’histoire, ensuite, où pour une raison inconnue la ville de Shanghai est la cible d’une attaque te…

LUIS FIGO, top joueur FIFA 17

A la sortie du jeu FIFA 17, voici un topo des top joueurs de la serie FIFA :
Avant Cristiano Ronaldo, n°1 avec MESSI du jeu FIFA 17,  voila la star de foot du Portugal :  Luis FIGO.

Ailier précoce, vainqueur des Championnats du monde Cadets et Espoirs de la FIFA, il était à son époque l' un des meneurs de jeu les plus recherchés du football mondial. Il occupait indifféremment les deux ailes, mais jouait plus généralement au milieu de terrain, d’où il pouvait orchestrer le jeu. Doté d’une technique hors normes, il savait défier et déborder les défenseurs adverses, mais aussi adresser des passes redoutables.

Il a également participé à l’EURO 96™, où il a marqué une fois au cours de ses quatre apparitions. Il a inscrit trois buts dans les huit matches de qualification pour l’EURO 2000™. Bien entendu il a fait partie des "galactiques" du real madrid" : cette équipe de super-star constituée par Fiorentino Perez au début des années 2000, avec Zidane, Ronaldo, Beckham, Owe…