lundi 30 novembre 2015

Avis sur la jeu video El Shaddai - Ascension of the Metatron

Dans ce jeu nous incarnons Enoch un prêtre dont la mission est de se dresser face aux anges déchus descendus sur Terre et dont la présence ici-bas ne relève que de débauche. El Shaddai nous emmène dans un monde successivement psychédélique, futuriste et même antique, on retrouvera également des touches plus poétiques en empruntant les estampes d’Okami créé par la même équipe.
L’ensemble du jeu n’affiche rien à l’écran la vie restante du héros comme celle des adversaires est symbolisée par leur armure qui se décompose avec les coups qui leur sont portés. C’est pour cette raison qu’ils se retrouvent en caleçon avant de disparaître. La multitude d’univers et de façons de jouer est assez déroutante. En effet le jeu se pose tour à tour en hack’n’slash, puis en jeu de plateforme aussi coloré qu’un Kirby pour continuer sur une scène à moto très inspirée de Tron dans laquelle le héros doit survivre en terrassant tous les ennemis se mettant en travers de son chemin.

La partie hack’n’slash sur laquelle était axée la présentation se révèle très répétitive. Les opposants se situent à des emplacements très prévisibles (par exemple une large plateforme ronde placée après un couloir étroit), la variété des coups est limitée en raison des commandes limités à un bouton d’attaque (qui est ici universel : il permet de frapper des poings, des pieds ou même une arme) auquel s’ajoute un bouton de défense et celui permettant de prendre l’arsenal d’un ennemi ou de purifier son arme. Cela est nécessaire car d’immaculée elle devient rapidement souillée après quelques coups et perd ainsi de son pouvoir. Dans les niveaux de hack’n’slash lorsque le joueur est vaincu il peut revenir à la vie en appuyant sur les boutons du contrôleur avant que ses yeux ne se ferment définitivement. Entre les affrontements il est très difficile de trouver la mort, des murs invisibles sont placés au bord des couloirs. Uniquement un saut raté peut être fatal.

Le second mode de jeu est plus orienté plateforme. Ici chaque chute fait perdre un morceau de l’armure d’Enoch. Les Nephilim, êtres informes issus de la relation d’un ange aves un humain se mettent en travers de votre route. Ils peuvent cacher la vue du terrain ou plus simplement se révéler hostiles. Pour traverser les niveaux il est nécessaire de recourir à l’une des 3 armes (qui restent les même que pendant la phase hack’n’slash) ; par exemple une des trois permet de planer, donc de traverser les gouffres plus larges.